C'est le printemps !

jeudi, 28 mars 2019

La saison des légumes nouveaux pointe le bout du nez. A nous les escapades sur les marchés colorés...

Pour cela, il est indispensable de partir sans idées limitées par une liste. Se laisser porter par ses sens, ses désirs... C'est le bon moyen pour aller vers de nouvelles saveurs, des légumes, des fruits que nous n'aurions pas prévu d'acheter.

Privilégier toujours les circuits courts, se diriger principalement vers les producteurs locaux, du coup les produits sont de saison et n'arrivent pas de l'autre bout de la planète en ayant semé en chemin toutes leurs valeurs nutritionnelles (et aussi pour d'autres raisons ;)).

Bon, là c'est le côté agréable des achats de légumes...

Il n'est pas toujours possible de s'approvisionner ainsi. C'est pourquoi, j'insiste sur le fait qu'il n'est absolument pas problématique d'utiliser des légumes surgelés ou appertisés. Dans ce cas, je conseille de choisir des produits "origine France" et non transformés (bien lire les étiquettes).

Les légumes surgelés seront utilisés comme les frais. 

Les légumes appertisés seront égouttés mais PAS rincés. Les minéraux ayant fui dans l'eau de conservation sont encore présents en surface des légumes, il serait dommage de les perdre. 

 

Cuisson des légumes frais ou surgelés :

LA règle est de ne JAMAIS faire tremper ou cuire un légume DANS l'eau (sauf si l'eau est consommée, comme pour un potage par exemple).

Car une fois immergé, le légume diffuse ses minéraux dans l'eau (c'est chimique)

Il faut donc procéder à un lavage sous un filet d'eau courante ( y compris pour la salade verte) et à une cuisson à la vapeur, en papillote, légumes rôtis, poêlée de légumes...

Oser les associations de plusieurs légumes, d'herbes fraîches, d'aromates... Une petite touche de ci, une autre touche de cela.... CREATIVITE toujours !!!

 

Quelques exemples rapides :

Dans une papillote, disposez quelques légumes émincés en julienne pour réduire leur temps de cuisson. Attention, dans le mélange, toujours inclure un légume aqueux (courgette, tomate...), sel, poivre, aromates, herbes fraîches, épices... au choix. Déposez un morceau de poisson un peu épais (dos de cabillaud, pavé de saumon...), un petit jus de citron, pourquoi pas ? Cuire au four. Au moment du service, ajoutez un léger filet d'huile d'olive et quelques brins d'aneth ciselés.

Les légumes rôtis au four sont excellents aussi. Découpez-les en cubes pas trop petits ou émincez-les grossièrement. Mettez-les dans un saladier, ajoutez un peu d'huile d'olive (1 à 2 c à s selon quantité de légumes) sel, poivre, thym... Mélangez afin de bien répartir la matière grasse et les assaisonnements. Disposez les légumes sur un papier cuisson sur une plaque et au four bien chaud. Laissez rôtir. Remuez de temps en temps.

Sans oublier la bonne vieille cocotte minute. Elle, on l'adore ! Mettez-y les légumes découpés, les aromates, les herbes, les épices (on laisse tomber les bouillons industriels)... sel, poivre, 1 c à s d'huile et 2 verres d'eau (sauf s'il s'agit de courgettes). Fermez, sur le feu et hop ! Arrêtez le feu lorsque le chuintement diminue (c'est qu'il n'y a plus d'eau) après il sera beaucoup trop tard :))

Le wok est idéal pour garder les légumes un peu croquants. Juste un peu de matière grasse essuyée pour le départ de cuisson. Ajoutez un peu d'eau si cela accroche. Déglacez avec une tomate fraîche coupée en dés. Ajoutez l'huile d'olive en fin de cuisson (les vitamines seront ainsi préservées).

 

Voilà, je vous souhaite de belles balades sur vos marchés préférés et n'oubliez pas les premiers petits fromages de chèvre qui sont de retour eux aussi...

 

Soyez gourmets, consommez mieux !

 

A très vite...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Published in Nutrition

On la met à l'amande !

vendredi, 08 février 2019

En rencontrant par hasard un pot de purée d'amande complète, il m'est venu l'idée gourmande d'une tarte aux pommes un peu originale. 

 

La purée d'amande étant un corps gras, j'ai décidé de l'utiliser en remplacement du beurre dans ma pâte sucrée, pourquoi pas, tiens ?

 

Pour les néophytes, la purée d'amande complète (purée crue) est composée à 55 % de lipides, essentiellement des acides gras mono et poly-insaturés, autrement dit des graisses nutritionnellement intéressantes (oui, il y en a ! bonne nouvelle ;-). Sans parler des protéines, des fibres, des minéraux et antioxydants également présents.

 

D'une pomme deux coups : Plaisir ET Santé ! Pas mal, non ?

 

Bon assez discuté, voici ma recette :

 

Pour la pâte : 120 g de farine, 1 pincée de sel, 1 c à s de sucre de canne, 100 g de purée d'amande complète bio et un peu d'eau.

Pour la garniture : 6 pommes (3 canada, 1 gala, 2 golden), 1 gousse de vanille, 1 pincée de cannelle, 1 poignée de raisins secs ou abricots secs et un peu d'eau.

Pour la déco : quelques amandes effilées et torréfiées.

 

Dans un saladier, déposer la farine, le sel, le sucre et la purée d'amande. Travailler à la main. Lorsque tout est bien sablé, ajouter un peu d'eau et pétrir jusqu'à l'obtention d'une boule. La pâte ne doit pas coller, sinon ajouter un peu de farine. Filmer la boule et la conserver au réfrigérateur.

Préchauffer le four à 210°.

Peler et couper les pommes en petits cubes. Les déposer dans une casserole à revêtement antiadhésif avec la gousse de vanille fendue et grattée, la cannelle et les fruits secs émincés. Ajouter un fond d'eau pour éviter l'accroche. Laisser compoter à couvert, sur  feu doux.

Etaler la pâte sur une feuille de papier cuisson et foncer le moule. Ajouter la garniture et enfourner pour 30 à 40 min.

 

Voilà ! Nous avons là une tarte peu grasse, peu sucrée et délicieuse.

 

Le petit plus : elle peut tout à fait convenir à des convives, végétaliens, végans ou souffrant d'hypercholestérolémie.

 

Bonne dégustation !

 

 

 

 

 

 

 

 

Published in Nutrition

DETOX

mercredi, 16 janvier 2019

!! ALERTE !! ALERTE !! ALERTE !! ALERTE !! ALERTE !! ALERTE !! ALERTE !!

 

Depuis le 2 janvier, comme chaque année, nous sommes victimes d'une vague submersible, d'un raz-de-marée, que dis-je ?! d'un tsunami : - LA CURE DETOX -

Je me pose tous les ans les mêmes questions ; Qui sont ces gourous, blogueurs, coachs, journalistes... qui véhiculent ces INEPTIES ?

Détiennent-ils tous un diplôme en nutrition ?

En tout cas, cela va faire les choux gras des industriels, des labos et de certains commerçants : thés, infusions, décoctions, jus et autres compléments alimentaires !

Une fois n'est pas coutume, cette année je donne mon avis !

 

Qu'est-ce ?

L'idée est simple, purifier son corps des toxines accumulées pendant les fêtes.

Nettoyer l'organisme grâce à un aliment miracle ! Je vous l'accorde, c'est plutôt tentant mais aucune publication scientifique sérieuse ne soutient l'idée. Zut !

Désolée, je vais vous décevoir, mais il n'existe aucun aliment capable de passer l'aspirateur et la serpillière dans nos vaisseaux et cellules. Snif !

 

Les risques ?

A faire une cure détox, on s'expose à des résultats contre-productifs. En effet, le corps est déjà malmené par les excès (gras, sucre, alcool...), si l'on ne consomme que des bouillons, des jus, des tisanes..., on aggrave les choses.

La fatigue va vite se faire ressentir puisque, pour fonctionner normalement, le corps va puiser dans les réserves. On va perdre du poids, certes, mais surtout beaucoup de muscle et des carences vont apparaître. C'est un réel stress pour le corps. Pourquoi tant de haine ?

Après la cure, à la reprise d'une alimentation habituelle, les kilos vont revenir mais pas la masse musculaire, dommage !

 

Alors que faire ?

La nature est bien faite, il faut faire confiance à notre foie et à nos reins. Ce sont eux qui vont pouvoir détoxifier notre organisme. Pour leur faciliter la tâche et les rendre encore plus opérationnels, il suffit de limiter la consommation de gras, de sucre, de sel, d'alcool et boire beaucoup d'eau, tout en conservant une alimentation diversifiée et équilibrée. Et du plaisir aussi ;)

 

Alors, bonne détox et excellente santé !

 

Mon petit doigt me dit que le prochain épisode cyclonique aura très certainement lieu au printemps... Comme chaque année ;))

 

 

 

Published in Nutrition

Eh oui, on aime le FRIK !!

jeudi, 03 janvier 2019

Aujourd'hui, j'ai envie de vous présenter une céréale originale et très goûteuse, le FRIK, ou freekeh, freeké et encore freek en fonction de l'endroit où il est consommé (Jordanie, Palestine, Liban, Turquie, Maghreb...).

C'est un cousin du boulgour, blé dur concassé mais avec une particularité ; il est récolté vert, avant maturité. Les épis sont ensuite légèrement brûlés et mis à sécher au soleil afin de stopper la germination des grains. Ce précédé lui confère une saveur fumée toute particulière mais délicieuse.

Pour la petite histoire, il s'agirait d'un produit du hasard.

Dans un village, les habitants, se sentant menacés, auraient décidé de procéder à la récolte précoce de leur blé afin de la protéger. Mais les envahisseurs auraient incendié toute cette récolte. Les villageois, désespérés, se seraient finalement aperçu que la céréale était toujours comestible et même encore plus digeste. Comme quoi le hasard fait souvent bien les choses, encore une preuve !

Pour les "épicurieux", sachez que l'on peut l'acheter dans les épiceries orientales.

Pour la cuisson, prévoir 1 volume de frik pour 5 volumes d'eau salée et compter 15 minutes. Les accords intéressants : agneau, pois cassés, piment, oignons, coriandre, menthe...

Maintenant, parlons nutrition. En plus de son goût, il me plaît pour sa teneur élevée en fibres et en protéines, ainsi que pour sa bonne teneur en fer, zinc, cuivre, calcium, magnésium, vitamine B...

J'en profite pour rappeler l'importance des fibres dans notre alimentation : elles rassasient, entretiennent la flore intestinale, facilitent la digestion, ralentissent l'assimilation du sucre, régulent la glycémie, limitent l'absorption du cholestérol.. (c'est pas une blague, elles bossent ;-))

Instant gourmand gourmet (ou l'inverse) : j'ai choisi d'en faire l'accompagnement de mon sauté d'agneau et légumes de saison. Il m'a fallu un morceau de selle d'agneau, des carottes, du céleri rave, un oignon, une gousse d'ail, du cumin, du gingembre, un peu d'huile d'olive, du sel et hop... : coupez la viande et les légumes en cubes, émincez l'oignon et l'ail. Faites tout revenir dans un peu d'huile, ajoutez les épices et salez légèrement. Lorsque tout est doré, ajoutez un peu d'eau et laissez cuire à couvert. Servir avec le frik cuit simplement à l'eau et bien égoutté.

C'est juste SAIN, SIMPLE et BON !

Bonne découverte et régalez-vous !!!

 

 

 

Published in Nutrition

Maladie du soda !?

lundi, 20 mars 2017

 

Depuis quelques jours c'est LE sujet qui tourne.

Ah ! les médias et leurs titres percutants !

 

Un bémol tout d'abord, le soda n'est pas le seul "méchant" de l'histoire !

Il s'agit concrètement d'une stéatose hépatique non alcoolique ; pathologie caractérisée par l'accumulation de graisse, surtout de triglycérides, dans les cellules du foie. 

Causes : Surconsommation de produits industriels sucrés et gras (gâteaux, biscuits, crèmes, glaces...), de produits riches en glucides (pain, pâtes...), de sucre (sodas, bonbons...). Bref, un déséquilibre général de la ration alimentaire.

Risques : La stéatose peut évoluer et conduire à des situations graves (cirrhose, cancer...).

Prévention : Faire le point de ses apports alimentaires, mettre le doigt sur ses excès, apporter des corrections, tout en conservant des moments de plaisirs et de gourmandise sans diaboliser qui que ce soit, ni le soda, ni un autre...

C'est ce que nous vous aidons à faire, nous, diététiciens.

Published in Nutrition

Crêpe Suzette

dimanche, 22 janvier 2017

 

J'ai perdu la tête...

Sur mon chemin, toujours en quête de plaisirs et d'émotions, je rencontre Suzette... crêpe Suzette !!!

Tous mes sens sont en éveil. Je découvre une merveille d'une douce et chaude couleur orangée sur laquelle ondule une légère flamme.

J'entends crépiter le sucre au fur et à mesure que dore cette crêpe, reposant lascivement sur sa sauce onctueuse.

Un divin parfum effleure mes narines.

Je goûte et c'est un véritable feu d'artifice de saveurs. La rondeur du sucre et de la liqueur, l'acidité et l'amertume des agrumes, la douceur de la vanille...

Quel bouquet d'arômes !

Fruité, intense et gourmand avec une finale longue et savoureuse... C'est le NIRVANA !!!

Merci Suzette.

 

Pour 8 crêpes : 2 œufs, 30 cl de lait, 15 g de sucre, 1 pincée de sel, 100 g de farine, 1 gousse de vanille, le zeste râpé d'1/2 orange non traitée.

Pour la sauce : 50 g de cassonade, 50 g de beurre, le jus de 2 oranges et d'1/2 citron, 2 c à s de Cointreau.

Pour le flambage : 25 g de cassonade, 4 c à c de Cointreau.

Battez les œufs avec 2 c à s de lait. Incorporez le sucre, le sel, la farine, le zeste, puis le reste de lait. Fendez et grattez la gousse de vanille, ajoutez la pulpe à la préparation.

Laissez la pâte reposer 30 min. au réfrigérateur.

Faites cuire les crêpes dans une poêle légèrement beurrée. Réservez-les au fur et à mesure sur une assiette placée sur une casserole d'eau frémissante.

Dans une casserole, faites chauffer la cassonade et mouillez avec le jus des agrumes. Dès que vous obtenez un caramel blond, incorporez le beurre puis le Cointreau.

Pliez les crêpes en éventail. Placez 2 crêpes par assiette et nappez-les de sauce.

Saupoudrez un peu de cassonade sur les crêpes puis humectez la surface avec 1 c à c de Cointreau. Flambez.

 

 

Published in Nutrition

Arrêter de fumer sans grossir

lundi, 21 novembre 2016

 

C'est décidé, j'arrête de fumer !

Idée géniale qui vous trotte dans la tête depuis quelques temps...

Mais la prise de poids qui va avec, NON MERCI !!!

Même si elle n'est pas systématique, elle est fréquente... Et oui, ça freine ! 

L'accompagnement diététique trouve tout son sens.

 

Mais pourquoi ces kilos ? Vous aimeriez bien comprendre, non ?

Il faut savoir que la cigarette est un coupe faim. La nicotine limite les variations trop importantes de la glycémie d'où l'impact sur les sensations de faim.

De plus, la consommation de tabac favorise la mobilisation des réserves adipeuses et inhibe la sécrétion d'insuline donc freine la lipogenèse. 

Résultat = diminution des prises alimentaires et perte de masse grasse.

Sans compter une dépense énergétique augmentée par la métabolisation de la nicotine (≈ 200 kcal).

 

A l'arrêt du tabac, c'est le mécanisme inverse.

Les anciens fumeurs ont une économie sur les dépenses d'énergie (≈ 200 kcal) et une prise alimentaire majorée, estimée à 300 kcal en moyenne. Soit un supplément de 500 kcal par jour.

Une soudaine attirance pour le sucre et les produits sucrés apparaît alors.

Deux réactions physiologiques peuvent expliquer ce phénomène :

- d'une part, la disparition d'inhibition de la sécrétion d'insuline. L'insulinémie ainsi augmentée va entraîner des hypoglycémies et donc engendrer des sensations de faim intense calmées par la consommation de produits sucrés.

- d'autre part, la consommation de sucre permet au tryptophane (précurseur de la sérotonine, neurotransmetteur du bien-être) d'entrer dans le cerveau, ce qui va compenser la diminution de sécrétion de sérotonine.

 

La consultation diététique va permettre de limiter, voire d'éviter la prise de poids par la mise en place de nouvelles habitudes alimentaires, choix des aliments, quantités, modes de préparation etc...

Il va s'agir d'un accompagnement personnalisé, adapté aux envies, aux besoins, sans créer de stress supplémentaire.

 

Vous voilà libéré d'un frein !

Alors, la décision est prise ? ;-))

Published in Nutrition

Les glaces

mardi, 19 juillet 2016

 

C'est de saison !

Même si elle est consommée toute l'année, c'est quand même par grandes chaleurs que la glace remporte le plus vif succès.

Comment envisager un été, des vacances... sans glaces ??? I N C O N C E V A B L E !!!

Published in Nutrition

Les légumineuses

samedi, 16 janvier 2016

2016 : Année internationale des légumineuses !

Cela vaut bien une petite recette...

Ingrédients pour 4 personnes : 2 belles carottes, 4 saucisses de Toulouse, 1 oignon, 400 g d'aiguillettes de canard, 300 g de haricots blancs secs, 1 petite boîte de pulpe de tomate, 2 gousses d'ail, 1 branche de thym, 2 c à c de concentré de tomate, 1 c à c d'huile d'olive, sel et poivre.

Published in Nutrition

Les jus de fruits

mardi, 23 février 2016

Un petit jus ?

Le jus de fruits en bouteille ou en brique, ce partenaire du petit-déj’ familial, ce copain du goûter des enfants, cet ami toujours présent lors des soirées... Le connaissez-vous vraiment ? Vous veut-il réellement du bien ? Je vous invite à faire sa connaissance.

Published in Nutrition
Page 2 sur 3

Me contacter

about us

50, rue d’Antibes - 06400 CANNES

Mob. 06.32.56.63.73

3ème étage avec ascenseur